Isoler c'est réduire sa facture énergétique


Exemple AVIS CLIENT sur Google:

Laetitia G

il y a un an-
merci a mr antonuccio pour sa gentillesse et son professionnalisme. il a su nous écouter et nous prodiguer des conseils non intéressés. Nous allons entamer des travaux d'isolation au lieu d'installer une clim réversible!!
merci pour notre budget

Dans une maison non isolée, une grande partie de la chaleur peut s’échapper par le toit, les murs et les fenêtres. Il est donc important d’apporter une attention particulière à ces éléments de construction.

+ de 60%des maisons en France datent d'avant 1974! Elles sont classées comme "Maisons énergivore" car le plus souvent très mal isolées.

 

L'isolation d'une maison nécessite d'avoir bien identifié les zones de déperditions(comble, murs, ouvrants, s/sol); mais aussi de mettre en oeuvre des solutions adaptées à la structure de la maison (isolation par l'extérieur, par l'intérieur,..).

Enfin les produits posés devront répondre à la problèmatique de confort d'hiver mais aussi d'été, tout en respectant des normes de performnces et de sécurité.

 

Des principes essentiels pour une isolation réussie

Une ventilation efficace

Il est important qu’un logement soit correctement ventilé, notamment pour évacuer l’humidité. En effet, l'air du logement contient de la vapeur d'eau provenant de ses occupants et de leurs activités. Pour limiter l'humidité dans le logement, l'isolation doit toujours être associée à une ventilation bien efficace, contrôlée ou assistée mécaniquement : ventilation mécanique contrôlée (VMC) hygroréglable, double flux...

 

Une bonne étanchéïté à l’air

Effectuer l’isolation des parois sans faire la chasse aux entrées d’air parasites est une perte d’argent : elles peuvent augmenter très sensiblement la facture de chauffage, être une source d’inconfort et remettre en cause l’utilité des travaux d’isolation et le bon fonctionnement de la ventilation.

 

Des ponts thermiques supprimés

Ce sont des zones de faiblesse dans l'enveloppe d'un bâtiment : le froid extérieur est alors plus rapidement transmis à l’intérieur du logement. La vapeur d’eau se condense sur ces points plus froids, ce qui peut engendrer la formation de traces noires et de moisissures.

Une bonne continuité de l’isolation et de la membrane d’étanchéité doit permettre de traiter ces points faibles.

Les ponts thermiques les plus importants se situent :

aux jonctions entre la toiture et les murs ;

entre les murs et les menuiseries des fenêtres ;

entre les planchers et les murs ;

à la jonction du balcon et du mur ;

au niveau des montants des ossatures, des chevrons, des points de fixation, etc.

 

Pas de condensation dans les parois

En hiver, lorsque la vapeur d'eau traverse une paroi, elle se refroidit progressivement de l'intérieur vers l'extérieur. Elle peut se condenser en eau dans la paroi, provoquant moisissures, décollement des papiers peints, dégradation des murs...

En fonction des matériaux qui composent les murs, ces transferts d'humidité sont plus ou moins importants et il faudra tenir compte de ce critère dans le choix de l'isolant le plus adapté.

Dans tous les cas, une isolation ne doit jamais être exécutée sur une paroi présentant des signes d'humidité.